De la substance du ciel. Apories et hypothèses dans le De Opificio Mundi de Jean Philopon - Université catholique de l'Ouest Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2023

De la substance du ciel. Apories et hypothèses dans le De Opificio Mundi de Jean Philopon

Résumé

1. Introduction et problématisation. La présente recherche a pour objet un point de cosmologie particulier. Elle se donne pour tâche de traiter de la question de la substance du ciel telle qu’elle se présente dans le De opificio mundi de Jean Philopon. L’ambiguïté à laquelle est immédiatement confrontée notre démarche ressortit à un problème d’homonymie. Le texte biblique qui est un texte théologique et non un traité de physique fait usage du vocable «ciel» pour désigner plusieurs réalités. Il convient donc de faire d’entrée de claires dis- tinctions entre toutes les réalités différant par la substance portant pourtant le même nom. On peut ajouter que le ciel, autrement dit cette réalité tenue de façon habituelle pour l’espace qui couvre le lieu où nous habitons, son statut et sa substance furent loin de faire consensus dans l’histoire des idées. Le pro- blème qu’il souleva ne fut pas celui des seuls astronomes. Il occupa une place centrale chez les philosophes de la nature, sans qu’aucun ne puisse s’affran- chir totalement de la théologie qui s’en était saisie bien plus tôt encore, si tant est qu’on puisse tenir Hésiode ou Homère pour des théologiens comme on tend à le faire dans les écoles platoniciennes de l’Antiquité tardive. Il n’est dès lors guère surprenant de rencontrer dans le De opificio mundi de Jean Phi- lopon d’antiques autorités, telles Hipparque, Ptolémée, Platon et Aristote, qui semblent toutes, à l’exception notable d’Aristote, être tributaires, pour un certain nombre de leurs doctrines, d’un théologien à savoir Moïse. Le respect de la lettre du récit de la Genèse que Philopon s’engage à com- menter sur commande le contraint à s’écarter quelque peu de ces héritages philosophiques et scientifiques de la tradition mosaïque et à envisager la na- ture du ciel dans le respect de la lettre du texte scripturaire. Notre contribution vise à clarifier le problème de l’homonymie du ciel en abordant tour à tour chacune des réalités pouvant dans l’usage biblique postuler à un tel nom. Nous y aborderons la question des diverses strates supérieures de l’Univers telles que le récit de Moïse les conçoit: le premier ciel, les eaux d’en-haut, jamais nommées «ciel», le second ciel ou firmament, dont nous interrogerons la nature, et l’espace aérien qui se situe entre la der- nière sphère du firmament et la terre.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04098163 , version 1 (15-05-2023)

Licence

Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04098163 , version 1

Citer

Pascal Mueller-Jourdan. De la substance du ciel. Apories et hypothèses dans le De Opificio Mundi de Jean Philopon. Edizioni di Storia e Letteratura. L’esegesi aristotelica alla prova dell’esegesi biblica: il “De opificio mundi” di Giovanni Filopono, Studi di Storia della filosofia antica (14), pp.115-134, 2023. ⟨hal-04098163⟩
16 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More